Que contiennent les gels de blanchiment dentaire?

Que contiennent les gels de blanchiment dentaire?

Avant de s’interroger sur la composition du gel de blanchiment dentaire, concentrons-nous rapidement sur son fonctionnement pour mieux comprendre son rôle. 

Une dent, c’est une couche interne de dentine, et une couche externe d’émail. Les aliments, la cigarette, le thé et le café, sont des éléments qui vont créer une nouvelle couche sur l’émail de votre dent en s’accumulant. Cela peut être une première cause de dents jaunies : on le voit bien après un détartrage chez le dentiste, ou l’usage de dentifrice blanchissant. Le problème se corse quand cette couche se pérennise et pénètre dans l’émail. C’est ici que les solutions de blanchiment dentaire interviennent, notamment le gel de blanchiment dentaire. Sa composition est chimique, et c’est ce qui permet d’intervenir sur cette couche interne et de détruire les pigments responsables du jaunissement.

Bien sûr, tous les kits de blanchiment dentaire ne se valent pas. D’un produit à l’autre, les concentrations sont différentes, et il est important de savoir lire l’étiquette. Mais alors, quelle est la composition d’un gel de blanchiment, et à quoi faut-il faire attention lors de l’achat d’un produit de blanchiment ? 

De quoi est composé un gel de blanchiment dentaire ? 

Agent blanchissant et réaction chimique

Le gel blanchissant est un agent composé de produits chimiques qui vont se faufiler dans l’émail de vos dents, donc dans leur couche externe, afin de déclencher une réaction chimique. Le but de cette réaction : séparer les composants qui colorent la dent. Cela vient souvent d’une réaction d’oxydation. L’agent principal qui est responsable de cette réaction, c’est le PAP : un allié que vous devez apprendre à connaître pour bien l’utiliser. 

Le PAP³ : qu’est-ce que c’est ? 

Pour créer cette réaction qui permet de blanchir la dent, les gels de blanchiments vont donc utiliser un agent chimique. Dans la plupart des cas, il s’agit de peroxyde de carbamide ou de peroxyde d’hydrogène.

En tant qu'agent de blanchiment, le peroxyde possède un mécanisme de blanchiment agressif appelé oxydation par radicaux libres, qui s'accompagne de certains effets secondaires.
Ces effets secondaires peuvent inclure une sensibilité, des gencives irritées et la perte de minéraux importants de vos dents. Les traitements au fauteuil administrés par le dentiste limitent ces réactions, mais les traitements à domicile sont plus risqués.
Notre formule comprend de l'acide phtalimidoperoxycaproïque (PAP) comme principal ingrédient blanchissant. Le PAP est une alternative plus sûre au peroxyde, qui ne libère pas de radicaux libres. Cela signifie qu'il n'y a aucun impact sur les gencives ou l'émail.

 

L’idéal est ensuite de placer ce gel blanchissant à l’intérieur d’une gouttière, de façon uniforme, que l’on va garder la nuit, où une heure par jour. Le but n’est pas d’obtenir une action instantanée. Vous vous doutez bien que si tel était le cas, cela voudrait dire que le produit contient une bien trop forte concentration de produits chimiques. Il faut toujours trouver un juste équilibre entre blanchiment et irritation de la gencive. 

Les autres ingrédients d’un gel de blanchiment de dentaire

En-dehors de l'agent blanchissant principal, on ajoute souvent d’autres ingrédients chimiques au gel, notamment pour lutter contre certains effets secondaires. Les dents peuvent, par exemple, être assez sensibles après un blanchiment. 

Notre formule combien l'action du PAP avec les adjuvants suivants : 

ACP 9% : Favorise la reminéralisation de l'émail, équilibre le pH de la salive, et réduit la sensibilité dentinaire.

Phosphosilicate de Calcium et de Sodium 6% : Atténue l'hypersensibilité dentinaire.

Acide Hyaluronique 3% : Apaise les gencives, stimule leur régénération et protège la muqueuse des bactéries.

La composition d’un gel de blanchiment dentaire n’est donc pas si complexe, bien qu’elle soit chimique. Si de nombreux autres agents peuvent y trouver leur place, pour réduire la sensibilité des dents après utilisation, ou pour améliorer la saveur du gel, la concentration en PAP reste le premier élément à prendre en compte lors de l’achat.